Le soudage est une activité cruciale dans divers secteurs tels que l’infrastructure, la construction et la fabrication automobile. Malgré son importance, cette profession comporte des risques souvent négligés.

Cet article révélera les neuf principaux dangers du soudage, ainsi que des stratégies préventives pour favoriser des pratiques sûres.

Fumées et Gaz

Les soudeurs sont régulièrement exposés à de nombreuses substances nocives émises par les matériaux avec lesquels ils travaillent. Voici un résumé de ces substances :

  • Substances toxiques : Exemples incluent le plomb, le manganèse, le cadmium et l’ozone.
  • Cancérogènes : Comme le chrome, le cadmium, le béryllium et le nickel.
  • Causes de la fièvre du soudeur : Incluant le zinc, le cuivre, le magnésium, l’aluminium, le cadmium, l’oxyde de fer, le manganèse, le nickel, le sélénium, l’argent et l’étain.
  • Allergènes : Comme le chrome, le nickel, le zinc, l’aluminium et les diisocyanates.
  • Asphyxiants : Acétylène, argon, oxydes de carbone, azote, hélium, hydrogène, etc.
  • Agents fibrosants : Amiante, béryllium, fer, oxyde d’azote, silice, etc.
  • Irritants : Ozone, dioxyde d’azote, oxyde de fer, molybdène, nickel, phosgène, phosphine, cadmium, chrome, cuivre, manganèse, magnésium, molybdène, zinc, acide chlorhydrique, acide fluorhydrique, diisocyanates, aldéhydes, tungstène, etc.

L’exposition à ces substances peut entraîner divers problèmes de santé tels que :

  • Irritation des yeux, du nez et de la gorge
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Vertiges et nausées
  • Problèmes respiratoires, y compris suffocation ou asphyxie
  • Fièvre du soudeur
  • Complications pulmonaires
  • Divers cancers
  • Ulcères d’estomac
  • Dommages rénaux
  • Troubles du système nerveux
  • Manganisme
  • Gêne thoracique
  • Asthme
  • Hémorragies
  • Dermatite ou eczéma
  • Maladie rénale
  • Troubles osseux et articulaires
  • Sidérose (dépôts d’oxyde de fer dans les poumons)
  • Stannose (inhalation de fumées d’oxyde d’étain)
  • Anthracose (inhalation de poussière de carbone)
  • Bérylliose (inhalation de fumée de béryllium)
  • Accumulation de liquide dans les poumons

Pour atténuer ces risques, nous avons élaboré une méthode en huit étapes pour minimiser la production de fumées toxiques et faciliter l’extraction des fumées résiduelles :

  1. Identifier des alternatives au soudage manuel
  2. Isoler les tâches de soudage
  3. Utiliser des procédés et paramètres générant moins de fumée
  4. Sélectionner des matériaux et consommables plus sûrs
  5. Mettre en œuvre des extracteurs de fumée
  6. Optimiser le positionnement de travail
  7. Améliorer la ventilation générale
  8. Utiliser un équipement de protection individuelle (EPI)

GUIDE GRATUIT

30 CONSEILS D’EXPERT POUR SE DÉBARRASSER DES FUMÉES

Mettez la main sur notre guide court et pratique. Entrez votre e-mail ci-dessous et obtenez :

  • Un guide compact offrant 30 conseils pour lutter contre les fumées de soudage.
  • Des informations sur les réglementations que vous devez connaître pour être conforme.
  • Des succès inspirants de pairs de l’industrie qui ont transformé leurs opérations.
  • Des conseils pratiques pour choisir l’extracteur de fumées idéal, adapté à vos besoins.

Rayonnement

Le soudage expose à différentes formes de rayonnement, notamment les rayons ultraviolets (UV), visibles et infrarouges (IR), chacun présentant des risques à court et à long terme.

  • Rayonnement UV : Peut causer la «kératite par coup d’arc» et favoriser le développement de cataractes après des expositions répétées. Il peut également intensifier la pigmentation de la peau, provoquer des coups de soleil, accélérer le vieillissement cutané et augmenter les risques de cancer de la peau à long terme.
  • Lumière Visible : La lumière intense peut entraîner un éblouissement, causant une fatigue visuelle, des maux de tête, une diminution des performances au travail et affectant négativement le bien-être général du soudeur.
  • Rayonnement IR : Peut entraîner un larmoiement excessif, des maux de tête et, dans les cas les plus graves, des brûlures de la rétine et de la cornée, contribuant à la formation de cataractes. Les IR peuvent également causer des brûlures thermiques et des affections cutanées similaires à celles dues à une exposition prolongée à la chaleur.

Pour se protéger contre le rayonnement :

  1. Utiliser un Équipement de Protection Individuelle (EPI), comme des masques de soudage avec des filtres bloquant les rayons UV et IR, et des écrans faciaux pour les expositions à une lumière intense.
  2. Porter des vêtements couvrant la peau et fabriqués à partir de matériaux résistants aux UV pour réduire considérablement l’exposition cutanée.
  3. Installer des écrans ou rideaux de soudage pour limiter l’exposition au rayonnement des autres travailleurs à proximité.

Projection de Particules

Pendant le soudage, la projection de particules telles que des étincelles et des gouttelettes de métal en fusion est fréquente et dangereuse. Les étincelles peuvent rebondir et se glisser sous les vêtements, les chaussures ou l’équipement de protection. Le contact avec des gouttelettes de métal en fusion peut causer de graves brûlures. De plus, la poussière de métal issue du meulage et du polissage peut se déposer sur la peau ou pénétrer dans les yeux.

Les particules chaudes peuvent causer des blessures allant de brûlures légères à graves nécessitant une attention médicale. Les yeux sont particulièrement vulnérables aux dommages causés par les particules volantes, pouvant entraîner des lésions oculaires ou même une perte de la vision. Les petites particules incandescentes peuvent également provoquer des piqûres douloureuses sur la peau, avec un risque d’infection et de cicatrisation.

Pour se protéger contre la projection de particules, les soudeurs doivent porter un équipement de protection individuelle (EPI) approprié, comprenant des lunettes de sécurité avec des protections latérales lors du meulage, des écrans faciaux, des gants résistants à la chaleur et des vêtements résistants aux flammes. De plus, installer des barrières ou des écrans autour des zones de soudage peut aider à contenir et à réduire la propagation des particules.

Chocs Électriques

Le soudage implique de forts courants électriques, créant un risque inhérent de chocs électriques. La gravité d’une blessure par électrocution dépend de facteurs tels que la résistance du corps et l’intensité, la durée et le trajet du courant à travers le corps.

Les conséquences potentielles des chocs électriques comprennent :

  • Douleur aiguë
  • Contractions musculaires involontaires
  • Chocs sévères pouvant entraîner un arrêt respiratoire (temporaire ou permanent)
  • Fibrillation cardiaque, pouvant être fatale
  • Brûlures internes et externes causées par le courant traversant les tissus

Les mesures de sécurité clés pour prévenir les chocs électriques comprennent :

  1. Utiliser des équipements et matériaux bien entretenus.
  2. Porter constamment des gants isolants et des chaussures de sécurité.
  3. Fournir une formation approfondie aux soudeurs sur les pratiques de travail sécuritaires et les premiers secours en cas d’accident électrique.
  4. Entretenir régulièrement les équipements pour garantir leur bon fonctionnement et leur sécurité.

Ergonomie

L’importance de l’ergonomie dans le soudage, souvent négligée, est cruciale pour prévenir les blessures à long terme. Les soudeurs sont fréquemment confrontés à des risques ergonomiques pouvant entraîner de graves problèmes de santé s’ils ne sont pas pris en compte.

Les tâches de soudage impliquent souvent de déplacer des matériaux et équipements lourds, sollicitant les muscles et le système squelettique. Maintenir des positions inconfortables pendant de longues périodes est également courant, entraînant des contraintes localisées sur le corps.

Les actions répétitives dans le meulage, le polissage ou le soudage, ainsi que le maintien prolongé en position debout, peuvent entraîner divers maux et douleurs.

Les conséquences de l’ignorance des risques ergonomiques comprennent des troubles musculo-squelettiques tels que des entorses, des foulures, des fractures et surtout des douleurs dorsales dues au soulèvement et à la manipulation de charges lourdes. Les douleurs au cou, aux jambes, aux genoux et les tendinites sont également fréquentes chez les soudeurs, pouvant s’aggraver avec le temps et entraîner des problèmes articulaires chroniques.

Pour améliorer l’ergonomie et réduire les risques associés :

  1. Fournir une formation sur les techniques de manipulation sûre des charges pour minimiser les risques de blessure.
  2. Concevoir des postes de travail adaptés à la tâche et au soudeur individuel, réduisant la contrainte physique.
  3. Utiliser des aides mécaniques de levage pour réduire la charge physique sur les travailleurs.
  4. Instaurer des pauses régulières et des rotations de tâches pour diminuer les risques liés aux postures et mouvements répétitifs nuisibles.
  5. Encourager des routines d’étirement et de renforcement musculaire pour améliorer la condition physique des soudeurs.
  6. Consulter un ergonome pour analyser et ajuster les postes de travail, ciblant les risques ergonomiques spécifiques.

Chaleur

L’exposition à des températures élevées est un autre risque important dans le soudage. Les conséquences de la chaleur excessive vont au-delà du simple inconfort temporaire et peuvent entraîner des problèmes de santé graves.

  • Éruption Cutanée : Éruptions cutanées douloureuses et prurigineuses causées par une transpiration excessive dans des environnements chauds.
  • Œdème de Chaleur : Gonflement des extrémités dû à la rétention d’eau en réponse à la chaleur.
  • Fatigue Mentale : La chaleur peut altérer la concentration et le jugement, augmentant le risque d’accidents.
  • Crampes de Chaleur : Spasmes musculaires douloureux souvent dus à une perte de sel et à la déshydratation dans des conditions chaudes.
  • Épuisement par la Chaleur : Une transpiration abondante sans remplacement adéquat de liquides peut conduire à l’épuisement par la chaleur.
  • Syncope : Épisodes d’évanouissement causés par une baisse de la pression sanguine induite par la chaleur.
  • Coup de Chaleur : Une condition critique où le corps n’arrive plus à réguler sa température, pouvant être fatale sans traitement immédiat.

Les mesures préventives contre les maladies liées à la chaleur comprennent : Prendre des pauses régulières dans des zones plus fraîches, rester hydraté, porter des vêtements adaptés qui facilitent l’évaporation de la sueur, et s’acclimater progressivement aux environnements de travail chauds. Il est également crucial de réagir rapidement aux premiers signes de détresse thermique.

Bruit

Certaines activités de soudage et de découpe sont parmi les plus bruyantes en milieu industriel. Des procédés comme le découpage à l’arc, le soudage et la découpe plasma génèrent des niveaux de bruit suffisamment élevés pour causer des dommages auditifs irréversibles. Des tâches accompagnant ces procédés, comme le sablage, le meulage et le martelage, amplifient cette exposition au bruit.

Une exposition prolongée à de tels niveaux de bruit peut entraîner une perte d’audition, souvent précédée par des acouphènes. Un environnement bruyant peut également diminuer l’alerte et la précision psychomotrice d’un soudeur, augmentant le risque d’erreurs potentiellement dangereuses.

Les effets néfastes du bruit vont au-delà de l’audition, incluant l’irritabilité, l’anxiété, la fatigue, le stress et même des troubles cardiovasculaires. Une pression sonore élevée peut également affaiblir la résistance du corps aux infections.

Les stratégies pour réduire les risques liés au bruit comprennent :

  1. Adopter des technologies de fabrication plus silencieuses et assurer un entretien méticuleux des équipements.
  2. Installer des barrières ou des écrans acoustiques autour des zones bruyantes pour atténuer la propagation du son.
  3. Porter une protection auditive appropriée, comme des bouchons d’oreilles ou des casques antibruit, adaptés aux niveaux de bruit spécifiques rencontrés.
  4. Organiser les horaires de travail pour limiter l’exposition au bruit et d’alterner entre des tâches plus bruyantes et plus calmes.

Incendies et Explosions

Les activités de soudage, si elles sont menées près de matériaux combustibles ou de gaz sous pression, peuvent rapidement dégénérer en incendies et explosions. Ces incidents peuvent entraîner des conséquences dévastatrices, telles que des blessures graves ou mortelles pour les travailleurs, et des dommages importants aux équipements et infrastructures.

Les stratégies préventives comprennent :

  1. Éloigner les matériaux combustibles des zones de soudage.
  2. Manipuler correctement et stocker en toute sécurité les bouteilles de gaz.
  3. Assurer une ventilation suffisante pour prévenir l’accumulation de gaz inflammables.
  4. Surveiller en continu les zones à haut risque pour détecter les dangers d’incendie.

Machines de Découpe, Perçage et Façonnage

L’utilisation de machines pour couper, percer et façonner le métal présente des risques sérieux de blessures pour les travailleurs. L’opération de ces machines sans mesures de sécurité adéquates peut entraîner des coupures, des contusions, des fractures, voire des amputations. De plus, il existe des risques d’enchevêtrement avec les parties mobiles de la machine, comme les cheveux ou les vêtements qui peuvent se coincer.

Pour protéger les travailleurs, des protocoles de sécurité stricts sont essentiels :

  1. Formation approfondie à l’utilisation sûre des machines.
  2. Contrôles de maintenance réguliers pour garantir la sécurité des machines.
  3. Installation de dispositifs de protection pour éviter tout contact avec les parties mobiles.
  4. Porter un équipement de protection individuelle approprié, y compris des lunettes de sécurité, des protections auditives et des vêtements de travail résistants. Dans certains cas, il est conseillé d’éviter de porter des gants ou des vêtements amples, car ils peuvent se coincer dans les parties mobiles.

Conclusion

La profession de soudeur comporte une vaste gamme de risques, allant de l’exposition à des fumées dangereuses et à des risques d’électrocution aux défis liés au bruit, à l’ergonomie, à la projection de particules, à la chaleur, aux rayonnements et aux dangers liés aux machines. Chaque aspect de cette occupation exige une attention particulière et des mesures de sécurité strictes.

La mise en œuvre de pratiques de travail sécuritaires, l’utilisation d’équipements de protection et la promotion d’une formation continue sont essentielles pour minimiser ces risques. Un environnement de travail conscient et préparé pour ces dangers assure non seulement le bien-être des soudeurs, mais améliore également la productivité globale et la qualité du travail.

Vous Avez des Questions ?

N’hésitez pas à nous contacter. Il nous fera plaisir de vous aider à protéger vos soudeurs et à respecter les normes en vigueurs. Nous nous déplaçons partout au Canada et aux États-Unis.

1-866-800-8421
info@airgomig.com