In Non catégorisé, Article de presse, Article du secteur, Article de presse, Article du secteur, Non catégorisé

Capture à la source : efficace et rentable

La ventilation à la source, ou capture à la source, représente de nombreux avantages tant pour assurer la sécurité des travailleurs que pour des motifs d’économie d’énergie.

La capture à la source implique le contrôle des polluants directement à leur point d’émission, et ce, peu importe le type de polluant, que ce soit des poussières, des vapeurs, des gaz, des fumées, ou autres.

Bénéfices importants

Cette forme de ventilation accorde de nombreux avantages.

D’abord, le polluant n’a pas le temps de se disperser dans l’air ambiant. Cela assure une excellente protection pour l’opérateur, mais comme l’air ambiant demeure propre, tous les autres travailleurs en profitent aussi. Voilà donc un bénéfice très important qui s’ajoute à des frais d’exploitation moindres que ceux qu’occasionnerait la ventilation générale pour obtenir des résultats similaires concernant l’exposition de l’ensemble des travailleurs de l’usine, sans toutefois protéger ceux où les émissions sont produites.

Aussi, autre avantage, les débits d’air nécessaires à un bon contrôle des polluants sont très faibles par rapport à l’utilisation d’une ventilation générale diminuant ainsi le nombre de changements d’air à l’heure pour arriver au même résultat. Dans les faits, on ne parle plus de milliers de pieds cubes par minute par poste de travail. En effet, si l’on si on compare les débits d’air nécessaires, la différence est impressionnante. Avec la capture à la source, nous aurons besoin de 90 à 95 % de moins que le débit requis qu’avec la ventilation générale conventionnelle, et ce, pour en arriver à une protection similaire.

Des débits plus petits entrainent aussi l’installation et le fonctionnement de plus petits appareils de dépoussiérage et d’un plus petit réseau de conduite.

La pression négative de l’usine sera réduite de beaucoup, diminuant également les couts en énergie.

Finalement, l’exposition des tra-vailleurs étant contrôlée directe-ment à la source, comme le prescrit la règlementation, certains équipements de protection individuelle peuvent être pratiquement non requis, selon les conditions.

Éléments de base

Divers éléments de base sont à considérer en vue d’obtenir une efficacité de capture suffisante pour assurer la protection respiratoire des travailleurs. Parmi ceux-ci, il y a :

  • L’énergie émise par le procédé;
  • La température de l’émission;
  • La vitesse d’éjection du polluant;
  • La direction de l’éjection;
  • La vitesse de l’air ambiant;
  • La vitesse de captation.

Rappelons, de plus, qu’il ne faut jamais négliger la distance entre l’émission et l’aspiration qui doit être la plus faible possible.

Bas volume et haute vitesse

En utilisant une technique de captage avec un bas volume et une haute vitesse (BVHV), on obtient les avantages additionnels suivants :

  • La conception de capteurs très petits, nommes souvent micro capteurs, permet de capter à la source sans nuire à l’opérateur ou à l’opération.
  • On dispose avec le BVHV d’une source de puissance vacuum qui permet de générer la vitesse de capture nécessaire aux micro-capteurs pour faire son travail, c’est-à-dire de bien contenir l’émission.

En guise de conclusion

En plus de répondre aux exigences d’élimination à la source, un système de capture à la source procure une excellente protection pour les travailleurs tout en favorisant un très bon contrôle de l’énergie. Mais, encore, faut-il que la conception soit rigoureuse et réponde à des critères spécifiques.

Recent Posts

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher